Gardes d'enfants : les juges tentent de faire au moins mal

le
1
La justice est parfois impuissante face à des conflits opposant des parents séparés pour la garde de leurs enfants. Des alternatives existent. » Divorce : quand les pères crient à l'injustice

Le coup d'éclat d'un père divorcé, qui s'est retranché depuis trois jours au sommet d'une grue, à Nantes, attire une fois de plus l'attention sur les conflits qui surviennent régulièrement au sujet de la garde des enfants.

La plupart du temps, selon des données du ministère de la Justice citées par Libération, ces derniers sont confiés à la mère ; dans 8 % des cas, ils restent principalement auprès du père. Enfin, 15 % des dossiers font l'objet d'une résidence alternée.

Les pères ont peu à peu acquis davantage de prérogatives, y compris quand les enfants sont en bas âge. Reste que pour les juges aux affaires familiales (JAF), l'intérêt de l'enfant prime: confrontés régulièrement à des situations tendues, les magistrats tranchent touj...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2280901 le lundi 18 fév 2013 à 13:54

    les juges tentent de faire au moins , mal ?