Garde alternée : débats vifs mais sans vote à l'Assemblée

le
0
Garde alternée : débats vifs mais sans vote à l'Assemblée
Garde alternée : débats vifs mais sans vote à l'Assemblée

Un vote reporté de plusieurs mois, au moins. La proposition de loi MoDem controversée qui entendait faire de la résidence alternée le principe en cas de séparation des parents a fait l'objet de débats passionnés dans la nuit de jeudi à ce vendredi à l'Assemblée, révélant des divisions dans la majorité.Le texte, qui a suscité une levée de boucliers ces dernières semaines, a été défendu par des députés LREM et MoDem, insistant notamment, comme le gouvernement, sur son caractère «symbolique». Mais il a aussi rencontré de fortes oppositions, jusque dans les rangs de la majorité, des élus LREM s'ajoutant aux voix critiques de droite comme de gauche qui y ont vu des «dangers». Signe de ces divisions, les amendements de l'opposition visant à supprimer le premier article posant le principe de la résidence alternée ont recueilli 12 voix pour et 15 contre chez les LREM.LIRE AUSSI> Débat : faut-il généraliser la résidence alternée des enfants en cas de divorce ?Entamés peu avant 20 heures, les débats ne sont pas arrivés à leur terme dans la nuit, seuls 10 amendements ayant été examinés sur 42. Le texte pourrait ne pas revenir avant la prochaine niche centriste... le 17 mai. «Habilement joué de la part du groupe #LREM qui a fait durer le débat (...) afin de pouvoir lever la séance avant le vote» d'un texte «qui divisait la majorité», a raillé sur Twitter le député LR Pierre-Henri Dumont. «Premier texte sociétal, première reculade...! a aussi tancé Xavier Breton (LR). Habilement joué de la part du groupe #LREM qui a fait durer le débat (et les précédents textes de la niche MODEM vus aujourd'hui) afin de pouvoir lever la séance avant le vote de la PPL #residencealternee, qui divisait la majorité. La prochaine niche MODEM est dans 1 an #DirectAN— Pierre-Henri Dumont (@phdumont) December 1, 2017 Réécrite largement en commission la semaine dernière, la proposition de loi de Philippe ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant