Garde à vue : le débat se poursuit à l'Assemblée

le
0
La bataille de la garde à vue a quitté les prétoires pour commencer ce mardi à l'Assemblée.

Au cours des deux prochaines semaines, les parlementaires vont examiner le projet de loi laissé par Michèle Alliot-Marie qui prévoit pour la première fois l'arrivée des avocats dans les commissariats auprès des gardés à vue tout au long de la mesure. Les barreaux ont milité bec et ongles pour obtenir leur place auprès des personnes mises en cause, mais le résultat final rencontre un écho contrasté auprès des parlementaires. Une partie des élus de la majorité, au sein de laquelle de nombreux parlementaires ont prêté serment, estime la rédaction actuelle trop en retrait.

L'audition libre, notamment, n'a pas franchi le cap de la commission des lois: les parlementaires ont estimé que ce dispositif permettant d'interroger des personnes, sans contrainte, mais sans assistance, n'était pas conforme aux exigences de la Cour européenne des droits de l'homme. Beaucoup y ont vu un moyen détourné, pour les forces de police, d'échapper à la présence de l'avocat. Au cours

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant