Garde à vue : la nouvelle offensive des avocats

le
0
Ils demandent l'accès au dossier d'enquête sur leurs clients en vertu d'une directive européenne. Les policiers s'inquiètent.

Ils ont choisi la très symbolique 23e chambre du tribunal correctionnel de Paris, celle des comparutions immédiates, pour porter leur revendication. Celle d'avoir accès au dossier de leur client pendant leur garde à vue. De jeunes avocats, secrétaires de la conférence - c'est-à-dire les plus prometteurs des diplômés -, soutenus par le barreau de Paris et par le futur bâtonnier, Pierre-Olivier Sur, ont plaidé pour obtenir l'annulation de la garde à vue de leurs clients au motif que leurs défenseurs n'ont pas eu accès au dossier. Les avocats s'appuient sur la directive européenne du 22 mai 2012, qui doit être transposée en droit français avant le 2 juin 2014 pour contester «la légalité de toutes les gardes à vue en cours». La directive européenne prévoit que «Les États membres veillent à ce que les suspects ou les personnes poursuivies, o...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant