Garde à vue : des dizaines de milliers de procédures menacées 

le
0
La Cour de cassation a jugé mardi irréguliers les interrogatoires sans avocat.

La décision prononcée mardi par la Cour de cassation promet d'homériques batailles judiciaires dans les semaines à venir. En jugeant non conforme l'ensemble des gardes à vue réalisées sans avocat, les hauts magistrats ont ouvert la porte à la remise en question de dizaines de milliers de procédures. Avant le 15 avril, date à laquelle la Cour a estimé que la présence des avocats, imposée par les textes européens, ne pouvait attendre le vote du nouveau texte régissant les règles de la garde à vue, l'ensemble des interrogatoires des personnes mises en cause étaient en effet réalisés par les seuls policiers. Toutes les procédures qui en découlent sont donc menacées. 

• Des dizaines de milliers de gardes à vue peuvent être annulées 

Toutes les gardes à vue qui se sont déroulées sans avocat, c'est-à-dire celles réalisées avant le 15 avril dernier, sont visées. Dans les affaires faisant l'objet d'une instruction, les personnes mises en cause

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant