Gardasil - Me Coubris : "20 victimes déposeront bientôt plainte"

le
0
Une jeune femme a déposé une plainte pour de graves effets secondaires liés, selon elle, au vaccin Gardasil contre le cancer du col de l'utérus (photo d'illustration)
Une jeune femme a déposé une plainte pour de graves effets secondaires liés, selon elle, au vaccin Gardasil contre le cancer du col de l'utérus (photo d'illustration)

Le Gardasil est un vaccin proposé dans le cadre de la prévention du cancer du col de l'utérus aux jeunes filles. À l'âge de 15 ans, Marie-Océane a reçu une première injection en octobre 2010, puis une deuxième en décembre. Deux mois plus tard, des premiers signes cliniques inquiétants apparaissent et bouleversent sa vie. Le lien est rapidement établi avec le vaccin. Elle est alors hospitalisée plusieurs fois dans les mois qui suivent. Aujourd'hui, elle est la première victime du Gardasil à être reconnue par un jugement en France. L'avocat des victimes, Me Coubris, se confie au Point.fr

Le Point.fr : Une jeune fille prénommée Marie-Océane souffre d'une sclérose en plaques à la suite d'une vaccination au Gardasil. Est-ce exact ?

Me Coubris : Le diagnostic posé n'est pas encore tout à fait clair. Il s'agirait d'une encéphalomyélite aiguë et/ou d'une sclérose en plaques. L'encéphalomyélite aiguë est une maladie inflammatoire du système nerveux central, secondaire à une infection virale bactérienne ou à une vaccination. Elle aboutit à une destruction des gaines de myéline et présente des similitudes avec les poussées de sclérose en plaques, d'où la difficulté d'un diagnostic précis, ce qui accentue l'angoisse de Marie-Océane et de ses parents. Cette famille est passée par des étapes de vie dramatiques. Marie-Océane a ainsi perdu temporairement la vue et s'est même retrouvée paraplégique et en fauteuil...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant