Gardasil: des données scientifiques rassurantes

le
0
La survenue d'une maladie autoimmune chez des jeunes filles juste après leur vaccination contre le cancer du col de l'utérus ne permet pas d'établir un lien de cause à effet certain.

La responsabilité du vaccin Gardasil contre le papillomavirus vient à nouveau d'être mise en cause à travers le dépôt d'une plainte par une jeune fille qui a présenté une sclérose en plaques, maladie grave du système nerveux central, peu de temps après sa première injection. La Commission de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections (CRCI) de la région aquitaine, réunie en formation de règlement amiable le 18 septembre dernier à Bordeaux, a en effet estimé que l'assureur de Sanofi Pasteur MSD, le laboratoire fabricant, devait bien adresser une offre d'indemnisation à la jeune fille. Et que cette offre devait être à la hauteur de 50 % des dommages subis.

Pourquoi 50 %? Il faut croire que la commission a tenté de conci...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant