Gard : les intempéries ont fait trois morts, un bébé reste porté disparu

le
0
Gard : les intempéries ont fait trois morts, un bébé reste porté disparu
Gard : les intempéries ont fait trois morts, un bébé reste porté disparu

Alors que quatre départements (Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Var et Alpes-Maritimes) sont encore placés en vigilance orange inondations par Météo France jusqu'à 18 heures ce samedi, quatre personnes a priori d'une même famille, ont été emportées par les eaux dans la nuit de vendredi à samedi à Cruviers-Lascours (Gard) au nord-ouest de Nîmes, en passant un pont sur la rivière Droude. Le père a été retrouvé vivant peu après le drame. L'un de ses enfants âgé de 4 ans a été retrouvé noyé dans le véhicule par les pompiers. Un peu plus tard dans la matinée, le corps de la mère a également été découvert. Un autre enfant, un bébé d'un an, est toujours porté disparu. Dans la matinée, on apprenait qu'un autre homme est mort noyé dans la nuit, dans le nord du Gard, dans un accident distinct de celui-ci.

Sur le pont de Droude, la voiture s'est engagée vers 0h30 sur un pont submergé, qui n'est pas équipé de rambardes de sécurité entre Cruviers-Lascours et Saint-Césaire-de-Gauzignan, dans les Cévennes. «Le véhicule est tombé huit mètres en contrebas et a été emporté par les flots», a indiqué le secrétaire général de la préfecture du Gard.

«A 6h45, le véhicule a été localisé en aval du pont. Les corps sans vie de la mère et d'un des deux enfants ont été retrouvés. Le père de famille a pu être secouru par les pompiers. Les recherches se poursuivent pour retrouver le plus jeune enfant», a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Dans la nuit, des témoins du drame avaient pu aider le père à sortir des eaux. Celui-ci a été hospitalisé. Mais rapidement, la voiture avait été emportée dans le courant. 

Un autre accident mortel par noyade s'est aussi produit au nord-est de ce département à Peyremale. «Le corps sans vie d'un quinquagénaire a été retrouvé dans son véhicule à 150 mètres en aval du pont qu'il traversait lorsqu'il a été submergé sur la commune de Peyremale», a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant