Garantie hospitalisation : une protection en cas d'accident ou de maladie

le
0

Faire face à une hospitalisation peut être difficile et coûteux : frais annexes, perte de revenus, problèmes de gestion... Découvrez comment les garanties hospitalisation peuvent couvrir vos charges et vous aider en cas de maladie ou d'accident.

Pour faire face aux dépenses imprévues et non remboursées liées à une hospitalisation, certaines assurances et mutuelles proposent des contrats spécifiques. Découvrez les modalités d'adhésion et de fonctionnement de la garantie hospitalisation.

Qu'est-ce que la garantie hospitalisation?

Ce contrat d'assurance vous couvre en cas d'hospitalisation suite à un accident ou à une maladie. Les organismes proposent généralement une garantie sous forme de montant forfaitaire journalier. Il est versé à partir du premier jour d'hospitalisation en cas d'accident et à partir du troisième jour lors d'un séjour à l'hôpital dans le cadre d'une pathologie. Ce montant n'est pas imposable et peut être utilisé librement, sans aucun justificatif. Il permet généralement de couvrir les frais annexes liés à l'hospitalisation: chambre individuelle, location d'une télévision, dépassements d'honoraires non remboursés... Il peut également compenser une éventuelle perte de salaire ou permettre d'employer une aide-ménagère pendant votre absence (pour s'occuper de vos enfants ou de toute autre personne à votre charge).

Modalités d'adhésion d'une assurance hospitalisation

Les modalités d'adhésion varient d'une assurance à l'autre. Il est généralement possible de souscrire un contrat de mutuelle hospitalisation jusqu'à 69 ans, voire 74 ans (dans certains cas). Un questionnaire de santé est parfois demandé au souscripteur et un délai de carence peut être imposé. Le montant de la cotisation mensuelle varie en fonction de l'âge du souscripteur.

Quel contrat choisir pour couvrir tous vos frais d'hospitalisation?

La protection hospitalisation garantit le versement d'une indemnité journalière en cas de séjour à l'hôpital (de plusieurs jours, en principe). Les contrats prévoient généralement plusieurs niveaux de garantie et le montant de l'indemnisation varie en fonction de l'option choisie. Selon le contrat souscrit, il peut aller de 10 à 400 euros par jour dans la limite de 12 mois.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant