Garantie des accidents de la vie : ce qu'il faut savoir

le , mis à jour le
2

Brûlure, coupure…les accidents de la vie quotidienne sont parmi les plus courants et peuvent avoir des conséquences importantes. La Garantie Accidents de la vie, couramment appelée GAV, est là pour assurer une personne face à tous ces accidents.

Garanties des accidents de la vie
Garanties des accidents de la vie

Qui peut souscrire ?

La Garantie des Accidents de la Vie est disponible pour tout le monde. Elle peut couvrir uniquement l'assuré ou également son conjoint et ses enfants.

Quels sont les risques couverts et ceux exclus ?

La garantie accidents de la vie couvre les dommages liés :

  • - aux accidents domestiques tels que brûlure, chute, intoxication, accident de bricolage, jardinage... ;
  • - aux accidents survenus dans le cadre de certains loisirs ;
  • - aux catastrophes naturelles ou technologiques ;
  • - aux accidents médicaux ;
  • - aux agressions ou attentats.

En revanche, la garantie ne couvre pas les accidents de la circulation, ni les accidents de travail, qui sont pris en charge par d'autres assurances.
De plus, même si la GAV couvre les risques liés aux loisirs, il faut être attentif, car la plupart des contrats ne prennent pas en charge les sports dits « à risques » comme le parachutisme, la plongée sous-marine, ou les sports de combat par exemple.

Quels sont les préjudices pris en charge ?

En général, le contrat de base prévoit une indemnisation à partir d'une incapacité permanente d'au moins 30 %. Cela équivaut à perdre l'usage de la main gauche pour un droitier ou vice versa, par exemple. Ceci dit, certains assureurs offrent une indemnisation dès 10 %, voire 5 % ce qui équivaut à la perte de l'usage d'un doigt ou d'une oreille.
L'indemnisation est prévue pour réparer le préjudice physique et ses conséquences sur la vie de tous les jours. En cas de décès de la victime, elle prend en compte les préjudices moraux et économiques des bénéficiaires.
La GAV couvre aussi les accidents survenus dans les pays de l'Union européenne et la Suisse, ainsi que dans le reste du monde lors d'un séjour de moins de 3 mois.

Quel est le délai d'indemnisation ?

Le principe de la GAV est de prendre rapidement en charge les besoins de l'assuré suite à son accident. C'est pourquoi l'indemnisation intervient en général au plus tard dans les cinq mois qui suivent la date à laquelle l'assureur a eu connaissance de la consolidation de l'état ou du décès de l'assuré.
Si l'état de l'assuré n'est pas consolidé ou si le dommage directement imputable à l'accident dépasse le seuil de déclenchement de la garantie et que cela empêche l'assureur de faire une offre définitive, il doit présenter une offre provisionnelle.
Après l'accord de la victime, le règlement des sommes convenues doit intervenir dans un délai d'un mois maximum.

Trucs et astuces

Il est bon de savoir que dans votre contrat de GAV, le ski peut faire l'objet de clauses particulières. Il est par exemple possible que cette pratique ne soit couverte que sur des pistes balisées.
N'oubliez pas de vérifier votre contrat avant de partir en vacances.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • e.begat le lundi 25 mai 2015 à 18:53

    Les retraités ont-ils un intéret à conserver ce type d'assurance ?

  • lsleleu le lundi 25 mai 2015 à 16:57

    Une indemnisation a partir de 30% c'est de la rigolade autant dire que l'on paye pour rien car 30% c'est pas facile a atteindre. si vous tomber de votre escabeau et que vous n'avec cassé qu'un bras et une jambe , remontez pour essayer en plus la fracture du crane.