Gant-Wevelgem : " Le choc n'a pas eu lieu à vive allure " selon le procureur

le
0
Gant-Wevelgem : " Le choc n'a pas eu lieu à vive allure " selon le procureur
Gant-Wevelgem : " Le choc n'a pas eu lieu à vive allure " selon le procureur

Deux jours après l'accident qui a coûté la vie à Antoine Demoitié sur Gant-Wevelgem, le procureur a assuré que le choc entre le coureur et la moto n'a pas eu lieu à vive allure et que la blessure au crâne était peut-être due à la chute du cycliste.

La justice belge tente de faire la lumière sur l’accident qui a coûté la vie à Antoine Demoitié sur Gant-Wevelgem dimanche. Ce mardi, le parquet de Dunkerque (l’accident s’est déroulé sur la petite partie de parcours de la classique belge se déroulant en France, ndlr) a précisé que le motard qui a heurté le coureur après sa chute avait été entendu puis relâché. Pendant son audition, il a notamment expliqué qu’il n’avait pas réussi à freiner à temps. Reste désormais à savoir si le choc à l’arrière du crâne a été causé par la chute du cycliste ou par le choc avec la moto. Une autopsie le déterminera avant jeudi.

« Il y a des investigations à mener sur les règles applicables dans une course belge, le respect des distances de sécurité... A priori le choc n'a pas eu lieu à vive allure », a par ailleurs précisé le procureur de la République, Eric Fouard, à l'AFP, ajoutant que les secours ne sont arrivés que 30 minutes après les constatations du médecin de la course. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant