Gameloft: des prévisions à moyen terme contre Vivendi.

le
0

(CercleFinance.com) - Après avoir présenté hier soir des comptes 2015 en amélioration, Gameloft, qui fait l'objet d'une OPA hostile de la part de Vivendi, plaide pour son indépendance en présentant des prévisions à moyen terme pour le moins engageantes : d'ici 2018, l'éditeur de jeux sur mobiles compte notamment augmenter des ventes de plus du tiers et multiplier son résultat opérationnel courant par environ 30 relativement à 2015. La direction détaillera ces projections depuis Londres en début d'après-midi.

Dans un marché parisien en baisse de près de 1,5% ce matin, l'action Gameloft se tasse de 0,5% à 7,27 euros, cours qui reste donc supérieur à la dernière offre de Vivendi.

Le groupe, qui lutte actuellement contre l'OPA hostile relevée de 6 à 7,20 euros par action par Vivendi, commence par mettre l'accent sur son statut d'éditeur de logiciels de jeux pour mobiles : Gameloft se présente en effet comme le leader mondial de son secteur avec 21 studios et 6.000 salariés. Il souligne aussi son catalogue 'unique au monde' de jeux sur mobiles. En moyenne et depuis 2003, Gameloft se prévaut d'une croissance annuelle moyenne de ses ventes de plus de 30% ainsi que d'une marge opérationnelle courante de l'ordre de 7%.

Depuis 2014, Gameloft estime de plus avoir 'anticipé le nouveau cycle de l'industrie', notamment en mettant en place sa propre régie publicitaire numérique, des partenariats de distribution en Asie-Pacifique, en réorganisant ses équipes de création et en fermant des studios non rentables. Bref, le groupe affirme disposer d''une structure réorganisée et positionnée pour bénéficier pleinement de l'explosion du marché publicitaire mobile et notamment de la publicité programmatique.'

Dans ce contexte, le groupe qui a réalisé en 2015 un CA de 256,2 millions d'euros vise, à horizon 2018, des ventes de plus de 350 millions, 'dont près de 30% provenant de sa régie publicitaire.'

A cette même échéance, le résultat opérationnel courant (soit 2,1 millions en 2015) devrait dépasser 65 millions d'euros. Enfin, et de 2016 à 2018, le cash flow libre cumulé est estimé à plus de 85 millions d'euros.

La direction du groupe détaillera depuis Londres, à partir de 13 heures 30 (heure de Paris), ces orientations stratégiques.

Chez Bryan Garnier, déjà à l'achat sur la valeur, les analystes estiment 'prometteuses' les prévisions à horizon 2018 de Gameloft, qui dépassent les siennes de 14% pour ce qui concerne le CA, et de 50% pour ce qui est du résultat opérationnel courant.

En attendant, Bryan Garnier estime qu'il est encore trop tôt pour apporter ses actions Gameloft à Vivendi. Ses analystes ne peuvent exclure un nouveau relèvement du prix proposé, d'autant que l'action Gameloft se traite au-delà de la dernière proposition de Vivendi (7,20 euros). A leur avis, une 'offre juste' se situerait entre 7,2 et 8,4 euros par action Gameloft.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant