Gameiro met Séville sur la route du triplé

le
0

Grâce notamment à un doublé de l’inévitable Kevin Gameiro, le FC Séville a disposé jeudi soir du Shakhtar Donetsk et valide son billet pour la finale de la Ligue Europa. Le double tenant du titre reste en course pour triplé retentissant.

Le debrief

Après avoir joué avec le feu la semaine passée en Ukraine (2-2), le FC Séville n’a pas forcément retenu la leçon à l’occasion de la réception du Shakhtar Donetsk, jeudi soir. Décisif lors de la première manche (1 but et 1 passe décisive), Kevin Gameiro a pourtant de nouveau brillé face aux troupes de Mircea Lucescu. Sous les yeux de Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps chez les Bleus, l’ancien joueur de Strasbourg, de Lorient et de Paris a débloqué la situation dès la neuvième minute de jeu avec sa sixième réalisation de la saison en Ligue Europa. Mais les coéquipiers d’Adil Rami ont connu un nouveau coup de mou qui a permis aux visiteurs de revenir dans la partie. Parfaitement servi par Marlos, l’ancien Gunner Eduardo (44eme) n’a eu besoin que d’une occasion pour égaliser et semer le doute dans l’esprit des spectateurs du stade Ramón Sánchez Pizjuan. Heureusement que Kevin Gameiro est dans une forme insolente. Idéalement servi par Grzegorz Krychowiak, le numéro 9 s’est chargé de briser l’élan ukrainien au retour des vestiaires (47eme), avant que le Brésilien Mariano ne s’occupe de mettre un terme au suspense peu avant l’heure de jeu (59eme). Courtisé par le Barça pour le Mercato d’été, l’international français - qui dispose d’une clause libératoire fixée à 40 M€ - a confirmé que l’on pouvait compter sur lui lors des grandes occasions. Et les hommes d’Unai Emery restent donc en course pour un triplé historique. Les Andalous ont désormais rendez-vous le 18 mai prochain avec Liverpool, à Bâle. Pour rappel, aucune équipe n’est parvenue à remporter trois années de rang une Coupe d’Europe depuis le Bayern Munich en 1976.

Le film du match

9eme minute (1-0) Bon pressing de Gameiro qui récupère le ballon dans les pieds de Malyshev aux trente mètres. Très légèrement décalé côté droit, le Tricolore part défier Pyatov. L’ancien joueur de Strasbourg, de Lorient et de Paris arme une frappe croisée du pied droit qui passe entre les jambes du gardien ukrainien. 1-0 pour le double tenant du titre. 42eme minute Sur une ouverture par-dessus la défense, Banega trouve Krychowiak, à la lutte avec Rakitskiy. Mais sa reprise de la tête passe au-dessus. 44eme minute (1-1) Sur un contre, Marlos quitte le côté droit pour repiquer dans l'axe et servir Eduardo entre les deux défenseurs centraux. D'un plat du pied gauche, le Croate trompe facilement Soria. 45eme minute+1 Festival de Marlos qui élimine deux joueurs sévillans pour pénétrer dans la surface du FC Séville. Légèrement décalé côté droit, le Brésilien devance la sortie de Pyatov et centre fort, mais personne ne peut reprendre son service. 46eme minute Servi aux abords de la surface du FC Séville, Kovalenko arme une frappe décroisée du pied droit, mais Soria est vigilant. 47eme minute (2-1) Service magnifique de l’extérieur du pied droit de Krychowiak qui trouve Gameiro dans la surface du Shakhtar Donetsk. Le Tricolore réussit son dribble sur Pyatov et conclut du gauche dans le but vide. 59eme minute A la suite d’une intervention ratée de la part d’un défenseur ukrainien, Gameiro, seul sur le côté droit de la surface du Shakhtar Donetsk, tente une reprise acrobatique. Une prise de risque magnifique de la part du Français, mais sa tentative n’est pas cadrée. 59eme minute (3-1) Décale par Vitolo à vingt mètres sur le côté droit, Mariano déclenche un tir du pied droit qui trouve le petit filet du but de Pyatov. Frappe superbe de l’ancien Bordelais. 72eme minute Sur le côté droit, Srna adresse un centre parfait en direction d’Eduardo qui place un coup de tête qui termine à quelques centimètres du poteau gauche de Soria. Le gardien sévillan semblait battu.

Les joueurs à la loupe

FC Séville Alors que SORIA n’a pu que constater les dégâts face à Eduardo (44eme), RAMI et CARRICO ont été trop passifs sur cette égalisation de l’ancien protégé d’Arsène Wenger chez les Gunners. Du côté des latéraux, TREMOULINAS a souffert devant Marlos, alors que MARIANO est progressivement monté en puissance. Le Brésilien a été récompensé de ses efforts avec une frappe magnifique pour le but du break (59eme). A la récupération, N’ZONZI et KRYCHOWIAK ont refait le coup de la semaine passée. Après une bonne entame, la paire a connu une période nettement plus délicate, mais le Polonais a su sonner la révolte en seconde mi-temps avec une passe décisive sur le 2-1. VITOLO, BANEGA et COKE ont eux globalement manqué d’impact dans leurs initiatives, même s’ils ont beaucoup travaillé au niveau défensif. Aujourd’hui, et comme souvent depuis le départ de Carlos Bacca l’été dernier, la lumière est venue de GAMEIRO. Auteur de son sixième et de son septime but de la saison en Ligue Europa, le natif de Senlis a fait une grosse différence sous les yeux de Guy Stéphan. L’adjoint de l’équipe de France a dû apprécier le réalisme de l’attaquant andalou. Même si compte tenu de la situation actuelle (suspension de Sakho, blessure de Zouma ou encore Laporte), c’est Adil Rami qui a dû être observé de particulièrement près dans l’optique de l’Euro 2016 (idem concernant Benoît Trémoulinas qui se retrouve notamment en concurrence avec Lucas Digne et Layvin Kurzawa derrière Patrice Evra). Mais le bras droit de Didier Deschamps n’a pas pu être insensible à la performance du numéro 9. Shakhtar Donetsk Impuissant sur le doublé de Kevin Gameiro (9eme et 47eme) et la frappe magnifique de Mariano (59eme), PYATOV n’a pas grand-chose à se reprocher ce jeudi soir, même si on peut toujours critiquer ses choix dans la relance. On ne peut pas en dire autant de la charnière composée de KUCHER et de RAKITSKIY qui n’a pas trouvé la solution face aux appels du Tricolore. Alors que SRNA et ISMAILY ont peu pesé sur les flancs, c’est MALYSHEV qui perd le ballon sur l’ouverture du score du FC Séville. Positionné à ses côtés, STEPANENKO a aussi connu une soirée délicate malgré un bon retour en première période (31eme). Mais les deux hommes ont tout de même eu le mérite de s’accrocher. Au niveau offensif, MARLOS a eu besoin de longues minutes avant de sortir de sa boîte, alors que TAISON a été très décevant. Passeur décisif sur le 1-1, l’ancien joueur du Metalist Kharkov a ensuite été un poison pour les défenseurs andalous, KOVALENKO étant lui branché sur courant alternatif dans son rôle d’électron libre. Aligné en pointe, EDUARDO (33 ans) n’a pratiquement pas vu le ballon, mais le Croate n’a eu besoin que d’une occasion pour égaliser. Et l’ancien Gunner n’a pas été loin du doublé en seconde période (72eme). Les années passent, mais le sens du but reste.

Monsieur l’arbitre au rapport

Une prestation honnête de la part de M.Kuipers, même si Kevin Gameiro aurait pu bénéficier d’un penalty en seconde période. L’arbitre néerlandais n’a pas hésité à rapidement sortit les cartons pour marquer son territoire.

Ça s’est passé en coulisses…

- Forfait lors du match aller de la semaine passée (2-2), l’ancien Bordelais et Stéphanois Benoît Trémoulinas effectuait son retour sur le côté gauche de la défense du FC Séville. - Après avoir démarré la première manche sur le banc des remplaçants, l’ancien Gunner Eduardo était cette fois-ci titulaire à la pointe de l’attaque du Shakhtar Donetsk, en lieu et place de l’Argentin Facundo Ferreyra. - Gravement blessé en Ukraine, Michael Krohn-Dehli, le milieu de terrain offensif international danois du FC Séville, a été opéré du genou gauche. L’ancien joueur de l’Ajax Amsterdam ou encore du Celta Vigo souffre d’une fracture arrachement (avulsion) du pôle inférieur de la rotule. Son absence est estimée entre sept et huit mois.

La feuille de match

Ligue Europa (Demi-finales retour) / FC SEVILLE - SHAKHTAR DONETSK : 3-1

Ramón Sánchez Pizjuan (35 000 spectateurs environ) Temps doux - Pelouse humide Arbitre : M.Kuipers (PBS) (6) Buts : Gameiro (9eme et 47eme) et Mariano (59eme) pour le FC Séville - Eduardo (44eme) pour le Shakhtar Donetsk Avertissements : Banega (30eme) et Vitolo (86eme) pour le FC Séville - Marlos (12eme), Rakitskiy (14eme), Kucher (20eme), Srna (48eme), Eduardo (61eme), Stepanenko (76eme) et Ismaily (90eme) pour le Shakhtar Donetsk Expulsion : Aucune FC Séville Soria (5) - Mariano (6), Rami (5), Carriço (5), Trémoulinas (5) puis Escudero (74eme) - N’Zonzi (5), Krychowiak (6) - Coke (cap) (5), Banega (4) puis Cristoforo (89eme), Vitolo (5) - Gameiro (8) puis Iborra (82eme) N'ont pas participé : Rico (g), Pareja, Llorente, Konoplyanka Entraîneur : U.Emery Shakhtar Donetsk Pyatov (4) - Srna (cap) (4), Kucher (3), Rakitskiy (3), Ismaily (4) - Malyshev (3), Stepanenko (4) - Marlos (6) puis Wellington Nem (84eme), Kovalenko (4), Taison (4) puis Bernard (76eme) - Eduardo (5) puis Dentinho (84eme) N'ont pas participé : Kanibolotskiy (g), Kobin, Ordets, Ferreyra Entraîneur : M.Lucescu
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant