GAM entame la commercialisation de fonds gérés par Atlanticomnium

le
0

(NEWSManagers.com) -

Partenaire exclusif de GAM, Atlanticomnium (14 personnes à Genève et Londres) gère environ 800 millions de francs suisses, dont un tiers en mandats discrétionnaires qui sont eux-même en partie investis dans quatre fonds de 330 millions de dollars pour celui en dollars (contre 200 millions fin 2012), de 120 millions de dollars pour le produit offshore, de 120 millions de dollars pour le fonds Euro (contre 80 millions fin décembre) et de 60 millions de livres pour le fonds en sterling. GAM a décidé à présent de commercialiser en France les produits de ce spécialiste du crédit qui se focalise sur les titres offrant en général plus de 7 % de rendement, lancés par émetteurs de qualité, forts mais de catégoie spéculative. " L'idée est de se prémunir contre le risque de taux, précise à Newsmanagers le gérant de fonds Grégoire Mivelaz.

" Nous fonctionnons sur trois principes de base. D'abord, si nous n'aimons pas l'émetteur, nous n'investissons pas. Ensuite, nous évitons les périphériques. Enfin, l'important pour nous, c'est la simplicité, il faut que nous comprenions toutes les modalités, qui sont parfois peu visibles" , continue Grégoire Mivelaz.

La philosophie d'Atlanticomnium veut que les sociétés de catégorie investissement font rarement défaut, et par extension que leur dette junior à plus fort rendement fait aussi rarement défaut. D'autre part, la maison part du principe qu'utiliser une approche d'analyse crédit rigoureuse dans une optique d'analyste actions doit permettre d'identifier les émetteurs qui présentent un risque limité de défaut. Et le parti-pris de Grégoire Mivelaz est de " viser les étages inférieurs dans la structure du capital des entreprises éligibles" .

En ce qui concerne plus particulièrement les financières, Atlanticomnium souligne que plusieurs émetteurs sont beaucoup plus robustes que le marché ne le perçoit, ce qui se traduit par des investissements dans des " champions nationaux" ou des marques mondiales dans les domaines de l'assurance, des banques, de la gestion de fonds ou des entreprises d'autres secteurs, toujours en évitant les périphériques.

D'autre part, la maison a constaté que la réglementation imposant aux sociétés du secteur financier de se désendetter en incite beaucoup à racheter leur dette avec une surcote par rapport au marché. Cela offre un potentiel élevé de plus-values aux investisseurs qui peuvent profiter de ces aubaines.

Enfin, comme les fonds obligataires traditionnels sont vulnérables à des changements adverses en matière d'inflation et de taux d'intérêt, Atlanticomnium privilégie les obligations à taux flottant et les " fixed to floating rate" pour se protéger.

Les financières représentent plus des deux tiers (67,09 %) du portefeuille du fonds coordonné GAM Star Credit Opportunites (EUR) avec 93 lignes sur 152.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant