Galtier veut voir un changement de mentalité à l'extérieur

le
0
Galtier veut voir un changement de mentalité à l'extérieur
Galtier veut voir un changement de mentalité à l'extérieur

Christophe Galtier, à la fin du match contre Valenciennes, vous avez expliqué qu'il fallait être performant à l'extérieur. Toulouse sera-t-il un bon test dans ce sens ? Si on veut avoir des ambitions, il faut toujours faire un parcours à domicile sans laisser le moins de points possible et aller chercher des points à l'extérieur. La saison dernière, on est arrivé à avoir un très beau parcours à l'extérieur. Là, on s'est fait accrocher dernièrement à Bordeaux. Les journées vont passer les unes après les autres et il y a des points à prendre, il ne faut pas penser à faire que son championnat à domicile, il vaut mieux essayer de récupérer le plus de points à l'extérieur. On va chez un adversaire qui est lui plus à l'aise à l'extérieur qu'à domicile, donc il faut être ambitieux. Vous n'irez donc à Toulouse que dans l'unique but de prendre les trois points ?Evidemment, l'ambition c'est toujours d'aller chercher une victoire. Mais un match nul à Toulouse, ce n'est pas manquer d'ambition. C'est toujours difficile de faire des matchs nuls et Toulouse est une équipe performante, difficile à man?uvrer par son système particulier mis en place depuis quelques années par Alain (Casanova). Comme j'ai dit à mes joueurs cette semaine, si on veut ramener un point positif, il faudra faire au moins autant d'efforts que l'adversaire, si ce n'est pas plus. Qu'est-ce qui vous laisse penser cela ?Parce que Toulouse est une équipe difficile à jouer, avec un jeu bien posé et un système qu'on n'a pas l'habitude de rencontrer et qui demande une certaine réflexion pour jouer contre. Mais on a des arguments à faire valoir, on est quand même sur une bonne série, même si il est vrai qu'on constate que sur nos 7 défaites, on en a 5 à l'extérieur. Là il faut qu'on s'améliore. Si on veut être présent sur cette deuxième partie du championnat, il faut faire des résultats à l'extérieur.

« Ce n'était pas prévu que Benoît vienne nous rejoindre »

Que peut apporter Benoit Trémoulinas ? C'est un joueur qui connaît et qui sait le bonheur que cela apporte d'obtenir des trophées et d'être présent dans les compétitions européennes. Ce n'était pas prévu que Benoit vienne nous rejoindre, mais à partir du moment où il est là, il doit nous apporter ce vécu et cette gestion d'évènement mais aussi cette détermination à vouloir goûter aux joies de la performance, de bien finir le championnat et d'être bien classé. Quand on a des joueurs qui ont gagné des titres au sein d'un effectif, ces joueurs-là sont automatiquement des compétiteurs, et ils doivent être des locomotives pour amener le reste du groupe. Je trouve que j'ai un groupe qui est déterminé, avec beaucoup d'humilité. Mon groupe veut faire quelque chose. Où vous en êtes par rapport à la troisième place ? Le classement montre que l'on est tout proche de cette troisième place, mais d'une semaine à l'autre... Il faut qu'on fasse notre parcours, il ne faut pas regarder ce qui va se passer derrière. Parce que d'une semaine à l'autre, beaucoup de choses peuvent varier, et une victoire à trois points permet d'avoir des écarts d'un week-end à l'autre. Mais si on est là, à cette période-là du championnat, ce n'est pas par hasard. Pour aller chercher cette troisième place, il faudra évidemment gagner les confrontations directes. Certes, Lille, on les a joués, mais il faudra être performant contre les concurrents directs. On va tout faire pour être présent jusqu'à la fin du championnat et on verra bien ce qui va se passer. On n'est pas dans un championnat où on dit : «  Tiens, si on finit dans les dix premiers, c'est bien. ».Quel état d'esprit faut-il aborder alors ?A cette période-là, à ce moment de la saison, là où nous sommes placés, on doit être gourmand. Il faut croquer là-dedans et n'avoir aucun regret au soir de la 38eme journée. Mais tout cela passe évidemment par des performances, et les performances pour les avoir, il faut rester les pieds sur terre et toujours continuer à beaucoup travailler. Il ne faut pas se donner de limite, je veux que mon groupe soit gourmand et qu'il croque là-dedans. Cela sera difficile pour tout le monde, il y a des équipes qui ont des calendriers chargés, il va y avoir des blessures, des suspensions. Il faudra gérer au mieux son effectif mais surtout être sérieux toute la semaine pour pouvoir tout donner le week-end. Nous, on ne joue qu'une fois par semaine. Et pour être bon le week-end, il va falloir être très sérieux la semaine. Pour préparer les matchs et être efficace le week-end.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant