Gallimard se prépare à ouvrir son capital

le
0
L'éditeur, qui a racheté Flammarion en 2012, cherche 40 millions d'euros.

Un peu plus d'un an après avoir racheté Flammarion à l'italien RCS Mediagroup, Antoine Gallimard souhaite conforter son indépendance. Paradoxalement, il va le faire en accueillant un nouvel actionnaire au sein de Madrigall, le holding qui contrôle Gallimard et ses filiales (Denoël, Mercure de France, P.O.L., etc.) ainsi que les activités nouvellement intégrées de Flammarion (J'ai Lu, Casterman...). Madrigall devrait augmenter son capital de 40 millions d'euros en accueillant de nouveaux actionnaires à hauteur de maximum 10 %. Antoine Gallimard, qui détient actuellement 60 % du holding, en garderait le contrôle après l'opération.

Le processus de sélection du nouvel actionnaire, qui a démarré en juin, va se poursuivre jusqu'à la rentrée avec l'établissement d'une «short list». Antoine Gallimard a posé ses conditions: il veut des investisseurs de long terme, sensibles au monde de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant