Galles-Irlande du Nord 2004 : récit d'un combat épique

le
0
Galles-Irlande du Nord 2004 : récit d'un combat épique
Galles-Irlande du Nord 2004 : récit d'un combat épique

Pays de Galles et Irlande du Nord au Parc des Princes pour un huitième de finale de l'Euro. Si l'affiche fait saliver les amateurs de grosses ambiances, ça reste avant tout un match qui promet du contact. Preuve en est la confrontation de 2004.

Taylor, Clyde, Hughes, Whitley, Smith et Williams. Les noms de famille les plus banals du Royaume-Uni. Et pourtant, ces six Nord-irlandais sont tout fiers dans les travées du Cardiff City Stadium. Le tour d'honneur pour rendre hommage à leurs bruyants supporters est remarquable. Les sourires sont de sortie et détonnent avec la mine défaite des joueurs gallois. Pourtant, les deux équipes ont fait match nul. Mais le pays de Galles était favori. Et ce n'est pas tous les jours que le pays de Galles part favori dans un match. Alors forcément, la déception est d'autant plus grande, surtout que le scénario du match a été complètement fou, notamment grâce à un arbitre italien un peu maniaque du sifflet.

Des fautes, des cartons et des pleurs


8 septembre 2004, phase qualificative pour le Mondial 2006. Gallois et Nord-Irlandais s'affrontent plus pour le prestige que pour autre chose, ils n'ont quasiment aucune chance de se qualifier. On joue seulement la huitième minute et le match bascule déjà. Le Gallois Robbie Savage s'échappe côté gauche. Michael Hughes ne parvient pas à le rattraper et le fauche par derrière. Deux pieds décollés. Forcément, la tignasse blonde du pays de Galles se relève au quart de tour et commence à chahuter son adversaire nord-irlandais. Les deux hommes sont séparés, aucun coup ne part. Mais Domenico Messina a décidé de montrer qui est le patron et sort directement deux cartons rouges. Savage, surpris, sort du terrain en pleurs, bien conscient qu'il met son équipe dans la panade et qu'il va manquer le match contre l'Angleterre à Wembley le mois prochain.


Le début de match cauchemardesque des Gallois n'est pas terminé. À peine trois minutes plus tard, alors qu'ils ont failli ouvrir le score sur coup franc par l'intermédiaire de Jason Koumas, ils subissent le réalisme froid des Nord-Irlandais. À la onzième minute, après un long ballon imprécis, Jeff Whitley hérite de la balle et ne se pose pas de…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant