Gaetano D'Agostino, au nom du père

le
0
Gaetano D'Agostino, au nom du père
Gaetano D'Agostino, au nom du père

À 32 ans, Gaetano D'Agostino, ancien de la Roma et de l'Udinese, est passé à côté d'une carrière prometteuse. Fils d'un mafieux de la 'Ndrangheta, l'ancienne promesse italienne joue désormais à Benevento, en Serie C. Loin de sa Sicile natale, le milieu de terrain traîne le lourd héritage de son père criminel.

" Je jure que si je ne respecte pas ce serment, je serai tué de la façon la plus atroce. " Cette phrase, prononcée lors du rituel d'initiation à la 'Ndrangheta, la mafia calabraise, poursuivra Gaetano D'Agostino tout au long de sa carrière. Pourtant, l'ancien joueur de la Fiorentina et de l'Udinese n'a jamais prêté serment à l'une des organisations mafieuses les plus influentes des années 90 en Italie. Promis à un bel avenir, le milieu de terrain italien a longtemps porté le fardeau de son père, Giuseppe D'Agostino, ancien chef de la 'Ndrangheta de la ville de Laureana di Borrello. Arrêté par les autorités italiennes en 2006, le père du joueur un temps pisté par le Real Madrid et la Juventus a collaboré pour faire tomber la mafia du Sud-Ouest du pays. Et en Calabre, on n'aime pas trop les balances.

" Le père sème, le fils récolte "


La 'Ndrangheta ne jure que par les liens du sang. Le jour où Giuseppe D'Agostino décide, par une piqûre rituelle dans le doigt, de s'engager à respecter les lois de l'organisation criminelle calabraise, il entre dans la mafia, qui supplante la Cosa Nostra. Dans les années 80, le père de Gaetano grimpe les échelons. Soutenu par la 'Ndrina Bellocco de Rosarno (chaque 'ndrina, composée des membres d'une même famille, contrôle son propre territoire), Giuseppe D'Agostino devient en 1996 l'un des trente mafiosi les plus recherchés en Italie. Il se cache alors dans une petite maison à Rosarno, dans la province de Reggio Calabria, loin de son fils, Gaetano, né en 1982 à Palerme. Cette même année, Gaetano D'Agostino marque plus de cent buts chez les jeunes du club de l'U.S Palerme.

En 1998, le milieu de terrain est recruté par l'AS Roma. Un transfert forcé par le père du joueur, qui considère que la sécurité de son fils sera plus facile à assurer à Rome qu'en Sicile. Aux côtés de Francesco Totti, D'Agostino remportera le titre de champion de Serie A, en 2001, avec un seul match disputé. Pour le Sicilien, l'adaptation à la capitale italienne est difficile. Entre 2000 et 2005, le joueur, qui appartient toujours au club romain, est prêté à Bari. Il signe ensuite à Messine et retrouve sa terre natale. Lors de la saison 2005-2006, D'Agostino partage le vestiaire avec Giuseppe Sculli, petit-fils de Giuseppe Morabito, aussi leader d'un clan de la mafia calabraise. Le grand-père mafieux se fera même arrêter après des années de cavale, alors qu'il…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant