Gaëtan Gorce : "Le PS a été construit pour conquérir le pouvoir, pas pour l'exercer"

le
0
Harlem Désir, Jean-Marc Ayrault et Martine Aubry à La Rochelle en 2013.
Harlem Désir, Jean-Marc Ayrault et Martine Aubry à La Rochelle en 2013.

Le Point.fr : à l'image d'Henri Emmanuelli, de plus en plus de voix demandent la démission d'Harlem Désir après la déconvenue du PS aux municipales. Y joignez-vous la vôtre, vous qui demandez depuis des années une révolution au sein du Parti socialiste ? Gaëtan Gorce : C'est regarder par le petit bout de la lorgnette que de demander la démission du premier secrétaire. Le mal est plus profond, mais depuis des années on refuse tout débat sur les causes des difficultés du Parti socialiste. Or, je disais déjà au congrès du PS de Toulouse, en 2012, que notre parti est inadapté à l'époque, encore plus lorsque nous sommes un parti majoritaire, censé soutenir le gouvernement. Être majoritaire, c'est un problème ? Le Parti socialiste a été construit pour conquérir le pouvoir, pas pour l'exercer. Lorsque nous sommes au pouvoir, les débats internes sont étouffés. Jospin, premier secrétaire, en avait souffert de 81 à 88, Hollande un peu moins de 97 à 2002, parce que nous étions en cohabitation. Dans la Ve République, le pouvoir exécutif est exercé par un petit groupe, qui prend la main. Il ne reste plus rien au parti majoritaire. À chaque fois, le PS devient un simple relais. Si le problème est connu depuis 81, comment se fait-il qu'il perdure ? Parce que nos structures sont héritées de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, sur la base des mouvements ouvriers. Dans la forme, ces structures sont alors...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant