Gaëtan Charbonnier, l'esthète incompris

le
0
Gaëtan Charbonnier, l'esthète incompris
Gaëtan Charbonnier, l'esthète incompris

Auteur d'un but magnifique contre Guingamp le week-end passé, Gaëtan Charbonnier n'a toujours pas, à 25 ans, confirmé tous les espoirs qu'il suscitait suite à son transfert à Montpellier en 2012. La faute, pour ceux qui le connaissent, à une comparaison malvenue avec Olivier Giroud, son prédécesseur dans l'Hérault.Gaëtan Charbonnier n'avait pas encore marqué de la saison. Mais pour sa première réalisation, il a soigné la forme : un contrôle du gauche dos au but, une touche du droit pour se remettre face à la cage, et une frappe toujours du droit pour crucifier Lössl Un tel but, marqué par Messi, Ronaldo ou Ibrahimovi?, aurait fait le tour du monde. Mais vu que c'est Charbonnier et que le Stade de Reims a malgré tout perdu à la maison contre Guingamp, tant pis pour la postérité. Toujours est-il que ce pion ouvre le compteur but de l'ancien Montpelliérain et égaie des statistiques timides (seulement deux passes décisives contre Paris et Bastia) et pourrait, un temps, faire taire les critiques à l'égard d'un joueur légèrement incompris, même par ses propres supporters.

"C'est injuste de le juger seulement sur son nombre de buts. Il aime jouer pour les autres, donc il faut aussi le juger sur le travail qu'il produit pour l'équipe, estime Malik Couturier, ancien partenaire de Charbonnier au SCO Angers entre 2009 et 2012, aujourd'hui à Laval. Le problème aujourd'hui dans le football pour les attaquants, c'est qu'on ne voit que leurs statistiques et pas le travail fourni à côté. C'est à double tranchant pour ces joueurs-là, car cela peut les pousser à être plus individualistes et à moins œuvrer pour leur équipe. " Pour le défenseur, l'attaquant rémois est malgré tout dans le vrai : "Gaëtan est selon moi sur le bon chemin, dans la bonne attitude. Faire jouer les joueurs autour de lui, c'est louable."
"Son meilleur poste, c'est neuf et demi"
Cette incompréhension quant au profil du joueur, Olivier Pickeu l'attribue à son transfert à Montpellier : "C'est un excellent joueur pour un 4-3-3 en étant derrière la pointe ou en 4-4-2 avec un autre attaquant. Dans le système de René Girard, ils l'ont utilisé à la place d'Olivier Giroud, seul devant en pointe. C'est compliqué au vu de ses caractéristiques. Dans son rôle actuel de relais à Reims, je pense qu'il va continuer à passer des paliers." Car pour le directeur sportif du SCO Angers, Charbonnier n'est pas "un buteur à proprement parler, même s'il a des qualités de buteur. Il a une qualité de transmission, de relais. Si on l'attend à 25-30 buts, on peut être déçu. C'est plus un lien en attaque, quelqu'un qui aide à faire remonter le bloc, qui fait bien jouer les autres...



Gaëtan Charbonnier n'avait pas encore marqué de la saison. Mais pour sa première réalisation, il a soigné la forme : un contrôle du gauche dos au but, une touche du droit pour se remettre face à la cage, et une frappe toujours du droit pour crucifier Lössl Un tel but, marqué par Messi, Ronaldo ou Ibrahimovi?, aurait fait le tour du monde. Mais vu que c'est Charbonnier et que le Stade de Reims a malgré tout perdu à la maison contre Guingamp, tant pis pour la postérité. Toujours est-il que ce pion ouvre le compteur but de l'ancien Montpelliérain et égaie des statistiques timides (seulement deux passes décisives contre Paris et Bastia) et pourrait, un temps, faire taire les critiques à l'égard d'un joueur légèrement incompris, même par ses propres supporters.

"C'est injuste de le juger seulement sur son nombre de buts. Il aime jouer pour les autres, donc il faut aussi le juger sur le travail qu'il produit pour l'équipe, estime Malik Couturier, ancien partenaire de Charbonnier au SCO Angers entre 2009 et 2012, aujourd'hui à Laval. Le problème aujourd'hui dans le football pour les attaquants, c'est qu'on ne voit que leurs statistiques et pas le travail fourni à côté. C'est à double tranchant pour ces joueurs-là, car cela peut les pousser à être plus individualistes et à moins œuvrer pour leur équipe. " Pour le défenseur, l'attaquant rémois est malgré tout dans le vrai : "Gaëtan est selon moi sur le bon chemin, dans la bonne attitude. Faire jouer les joueurs autour de lui, c'est louable."
"Son meilleur poste, c'est neuf et demi"
Cette incompréhension quant au profil du joueur, Olivier Pickeu l'attribue à son transfert à Montpellier : "C'est un excellent joueur pour un 4-3-3 en étant derrière la pointe ou en 4-4-2 avec un autre attaquant. Dans le système de René Girard, ils l'ont utilisé à la place d'Olivier Giroud, seul devant en pointe. C'est compliqué au vu de ses caractéristiques. Dans son rôle actuel de relais à Reims, je pense qu'il va continuer à passer des paliers." Car pour le directeur sportif du SCO Angers, Charbonnier n'est pas "un buteur à proprement parler, même s'il a des qualités de buteur. Il a une qualité de transmission, de relais. Si on l'attend à 25-30 buts, on peut être déçu. C'est plus un lien en attaque, quelqu'un qui aide à faire remonter le bloc, qui fait bien jouer les autres...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant