Gabriel (SPD) demande 5 milliards pour intégrer les réfugiés

le
0
    BERLIN, 18 janvier (Reuters) - L'Allemagne va devoir 
augmenter les budgets de la police, de l'éducation et de la 
santé d'au moins 5 milliards d'euros pour réussir à intégrer le 
million de demandeurs d'asile arrivés l'an dernier sur son 
territoire et éviter des tensions au sein de la société, a 
déclaré lundi le vice-chancelier et ministre de l'Economie, 
Sigmar Gabriel. 
    "Nous ne pourrons gérer la double tâche de l'intégration, 
c'est-à-dire la prise en charge des nouveaux arrivants, et de la 
préservation de la cohésion de notre société que si nous avons 
un Etat fort en capacité d'agir", a-t-il dit à l'issue à une 
réunion de son Parti social-démocrate (SPD), partenaire des 
chrétiens démocrates d'Angela Merkel au sein de la "grande 
coalition". 
    Le pays, a-t-il énuméré, aura besoin de 9.000 policiers 
supplémentaires, de 25.000 nouveaux enseignants et de 15.000 
personnels de santé. Il a aussi estimé qu'un doublement du 
financement des structures publiques de logement serait 
nécessaire. 
    Gabriel a prôné un effort conjoint mené tant au niveau 
fédéral qu'au niveau des Länder et des municipalités. 
    "Le coût de ce 'paquet intégration' est d'environ cinq 
milliards d'euros et le gouvernement, les Länder et les 
municipalités doivent s'accorder sur qui fera exactement quoi", 
a poursuivi le ministre. 
    Après les agressions du nouvel an à Cologne et dans d'autres 
villes allemandes, où des femmes ont été prises pour cible, le 
dirigeant social-démocrate a prévenu la classe politique 
allemande qu'il ne fallait pas donner le sentiment à la 
population d'être abandonnée à elle-même face aux défis de 
l'intégration. 
    "Nous ne devons pas nous contenter de dire 'Nous pouvons le 
faire' (ndlr, l'expression devenue slogan de Merkel pour 
justifier son approche de la crise des réfugiés), nous devons 
aussi réunir les conditions adéquates", a-t-il dit. 
    Le budget fédéral allemand a dégagé l'an passé un excédent 
de 12,1 milliards d'euros, le double de ce que prévoyait le 
gouvernement en début d'exercice. (voir  ID:nL8N14X232 ) 
    L'Allemagne, qui compte un peu plus de 80 millions 
d'habitants, a accueilli l'an passé 1,09 million de demandeurs 
d'asile. 
 
 (Michael Nienaber et Caroline Copley; Henri-Pierre André pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant