Gábor Király, le centenaire en jogging

le
0
Gábor Király, le centenaire en jogging
Gábor Király, le centenaire en jogging

Ce dimanche contre la Norvège, la Hongrie peut valider son ticket pour l'Euro. Et ainsi retrouver une grande compétition pour la première fois depuis 1986. Son vétéran Gábor Király, gardien de but en jogging gris de 39 ans, devrait jouer un rôle déterminant. Portrait.

Jeudi contre la Norvège, Gábor Király a honoré sa 100e cape sous les couleurs de la Hongrie. Avec, dès la 3e minute, un arrêt de grande classe de la main gauche sur une frappe à bout portant de Per Ciljan Skjelbred. La preuve qu'à 39 ans - il sera quadra le 1er avril 2016 - l'ancien gardien du Hertha Berlin, de Crystal Palace ou encore de Fulham en a sous la semelle. " Je m'arrêterai quand mon corps le dira, mais pas maintenant " avait-il confié avant le barrage aller contre la Norvège. Bien que populaire dans son pays, le fait que Bernd Storck le préfère à Bogdan de Liverpool suscitait quelques interrogations. Balayées avec la sublime claquette du portier au look de papa dégarni en jogging coton gris, qui, avec plus de 20 ans de carrière, était déjà là avant l'arrêt Bosman.

Une autre époque, " où l'on pouvait prendre à la main des passes en retrait " se souvient le gardien nostalgique. Nostalgique mais aussi pragmatique : " Le plus important, c'est de se pousser à rendre la meilleure performance possible. Après ça, il faut être prêt à s'adapter aux situations nouvelles et rester ouvert aux changements. " Pour le vétéran qui évolue désormais au Szombathelyi Haladás, son club formateur 3e en championnat hongrois, le principal changement récent, c'est de voir la Hongrie aux portes d'un grand tournoi international pour la première fois depuis 1986 et le Mondial mexicain. Fan de Guyla Grosics, le gardien de la légendaire génération 1950, Gábor Király y joue un rôle central, étant redevenu le numéro 1 dans les buts sous les ordres de Pal Dardai puis aujourd'hui Storck.

Jogging en coton gris


Une belle histoire pour celui dont l'apogée se situe entre 1998 et 2004, sous les couleurs du Hertha Berlin. Dans la capitale allemande, Király connaît les joies du haut de tableau en Bundesliga, la Ligue des champions -10 matchs- et l'honneur d'être considéré sur place comme l'un des meilleurs gardiens de l'histoire du club. Pour le reste, il a alterné entre rôle de doublure (Aston Villa, Leverkusen, Fulham) et celui de vedette dans des clubs de seconde zone comme Crystal Palace, Munich 1860 ou encore Burnley. En prenant le soin malgré tout, de se faire accepter par les supporters de chaque équipe pour son style particulier.

Mais si le vieux gardien hongrois est…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant