Gabon-La Cour constitutionnelle rejette la requête de Jean Ping

le
0
    LIBREVILLE, 24 septembre (Reuters) - La Cour 
constitutionnelle du Gabon a rejeté vendredi la requête de 
l'opposant Jean Ping qui contestait le résultat de l'élection 
présidentielle du 27 août, qui a reconduit le président sortant, 
Ali Bongo. 
    Le candidat de l'opposition, Jean Ping, arrivé second selon 
les résultats du ministère de l'Intérieur, réclamait un nouveau 
décompte des suffrages, dénonçant des fraudes électorales dans 
le Haut-Ogooué, fief du président dans le sud-est du pays. 
    La famille Bongo dirige le Gabon depuis près de cinquante 
ans. 
 
 (Gerauds Wilfrieds Obangome; Julie Carriat pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant