Gabon-L'UE lance un nouvel appel au calme

le
0
    BRUXELLES, 1er septembre (Reuters) - La chef de la 
diplomatie européenne, Federica Mogherini, a lancé jeudi un 
nouvel appel au calme face à la "crise profonde" que traverse le 
Gabon après l'annonce de la réélection du président Ali Bongo, 
qui a donné lieu à des violences. Elle a de nouveau réclamé la 
vérification des résultats du scrutin de samedi dernier bureau 
de vote par bureau de vote. 
    "Il est important que tous les acteurs rejettent la violence 
et appellent au calme. Toute contestation doit se faire par des 
moyens pacifiques afin d'empêcher l'embrasement du pays. La 
police doit réagir de manière responsable", a déclaré la 
Haute-Représentante de l'UE pour les affaires étrangères et la 
politique de sécurité. 
    "La confiance dans les résultats électoraux ne peut être 
rétablie que par une vérification transparente bureau de vote 
par bureau de vote", a-t-elle ajouté dans un communiqué.  
    L'UE, a-t-elle précisé, est en contact avec ses partenaires, 
notamment en Afrique, pour promouvoir une solution politique à 
cette crise.  
    La France a également demandé jeudi que les résultats de 
l'élection présidentielle gabonaise soient publiés bureau par 
bureau, reconnaissant qu'un "doute" s'était installé. 
  
 
 (Philip Blenkinsop; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant