Gabon-Bongo donné vainqueur par la commission, l'opposition conteste

le
0
    LIBREVILLE, 31 août (Reuters) - Le décompte du dépouillement 
des bulletins de vote de la présidentielle au Gabon, effectué 
par la Commission électorale, donne le chef de l'Etat sortant, 
Ali Bongo, vainqueur avec 49,85% des voix contre 48,16% à son 
principal adversaire, Jean Ping, ont déclaré mercredi deux 
sources au sein de la commission et une porte-parole de 
l'opposition. 
    En vertu du code électoral gabonais, l'élection 
présidentielle se joue à un seul tour et c'est le candidat 
arrivé en tête qui l'emporte. 
    L'opposition gabonaise rejette les résultats de la 
Commission électorale et réclame un nouveau décompte dans l'une 
des neuf provinces du pays, celle du Haut-Ogooué, où l'on a fait 
état d'un taux de participation frisant les 100%, a dit une 
porte-parole de Jean Ping. 
    De son côté, l'Union européenne demande à la Commission 
électorale gabonaise de rendre publics "les résultats détaillés" 
de chaque bureau de vote et appelle les protagonistes à 
maintenir le calme dans le pays. 
    Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères et ancien 
président de la Commission de l'Union africaine (UA), a clamé 
victoire ces derniers jours et appelé Ali Bongo à reconnaître sa 
défaite. 
 
 (Gerauds Wilfried Obangome; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant