G7 : les pays en faveur d'une «décarbonisation de l'économie»

le
0
G7 : les pays en faveur d'une «décarbonisation de l'économie»
G7 : les pays en faveur d'une «décarbonisation de l'économie»

Ces deux derniers jours, les pays du G7 étaient réunis lors d'un sommet en Bavière (sud de l'Allemagne). Dans leur communiqué final, ils se sont prononcés en faveur d'une « diminution importante des émissions mondiales de gaz à effet de serre » et une décarbonisation de l'économie au cours de ce siècle.

« Dans le haut de la fourchette »

Ils se sont prononcés en faveur d'un objectif mondial de réduction des émissions « dans le haut de la fourchette » de 40% à 70% d'ici 2050 par rapport à 2010, « dans le cadre d'une réponse mondiale »  . Ils se sont également engagés à « faire (leur) part pour parvenir à une économie mondiale sobre en carbone à long terme ».

Les formulations retenues, qui entrouvrent la porte à la fin de l'ère fossile, reflètent des engagements « ambitieux et réalistes », s'est félicité le président français François Hollande. Mais elles ont été « le résultat de négociations difficiles », a reconnu lors de la conférence de presse finale la chancelière allemande Angela Merkel, hôte du sommet. Les négociateurs « ont dû fournir un dur travail », a-t-elle dit.

Un signal fort pour la COP21

Les pays européens du G7 (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni) étaient d'accord pour adopter un objectif ambitieux, afin d'envoyer un signal en direction de la conférence de Paris en décembre en préparation, où la communauté internationale doit établir sa feuille de route pour limiter le réchauffement climatique à deux degrés par rapport à l'ère pré-industrielle.

Le Japon et la Canada, dont le mix énergétique repose pour beaucoup sur le charbon, étaient nettement plus réticents.

Greenpeace plutôt satisfait

Au final, les progrès enregistrés à Elmau permettent d'espérer « un accord solide » à Paris en fin d'année, s'est félicité le président américain Barack Obama. Il a rappelé la nécessité d'agir rapidement et avec détermination pour limiter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant