G20 : Washington prend Pékin à revers

le
0
Laissant de côté les attaques sur la sous-évaluation du yuan, le secrétaire américain au Trésor s'est retourné contre les surplus commerciaux des grandes puissances exportatrices.

Face à la Chine, arc-boutée sur la défense du yuan faible, les États-Unis changent leur fusil d'épaule. À trois semaines du sommet du G20 de Séoul, Timothy Geithner a décidé de prendre Pékin à revers pour le forcer à réévaluer sa monnaie. Vendredi, à l'ouverture de la réunion des ministres des Finances des vingt plus grosses économies du monde à Gyeongju, en Corée du Sud, le secrétaire au Trésor américain s'en est pris aux grandes puissances exportatrices en proposant d'imposer des limites chiffrées à leurs surplus commerciaux.

«Les pays du G20 ayant des excédents persistants doivent entreprendre des réformes structurelles, budgétaires et de politiques de taux de change pour renforcer les sources intérieures de croissance et soutenir la demande mondiale», a écrit Tim Geithner dans une lettre transmise à ses partenaires. Mais il s'est gardé de nommer directement la Chine. Les diplomates américains ont simplement mentionné une possible limitation du niv

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant