G20 : Nicolas Sarkozy courtise la Chine

le
0
Le président français s'est entretenu, hier, avec son homologue chinois à Pékin. Cette nuit, lors de son discours inaugural du G20 à Nankin, il a demandé la mise en place d'un calendrier pour internationaliser le yuan.

«La France, présidente du G20, a besoin de la participation de la Chine pour faire avancer tous les grands dossiers», a expliqué Nicolas Sarkozy, mercredi à Pékin, devant un parterre de diplomates et de chefs d'entreprise français. Le chef de l'État, qui a dîné hier soir avec son homologue chinois, Hu Jintao, avant d'inaugurer ce jeudi matin un séminaire sur les monnaies, à Nankin, courtise la Chine sur ses priorités pour le G20 : lutte contre la volatilité des prix des matières premières qui explosent et contre «l'instabilité monétaire qui risque de pénaliser la compétitivité ou la paix dans le monde». Et Nicolas Sarkozy d'ajouter : «Le partenariat stratégique entre la France et la Chine est quelque chose à quoi je tiens tout particulièrement.»

Le président a prononcé ce jeudi le discours d'introduction du séminaire du G20 sur les changes, avant de s'envoler pour Tokyo, «pour porter l'expression de la solidarité de la France à l'endroit de nos amis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant