G20 : négociations difficiles sur les monnaies

le
0
La Chine et les Etats-Unis s'affrontent sur la question des monnaies dans un climat tendu. Un compromis a minima est en vue. Nicolas Sarkozy est arrivé dans la matinée à Séoul.

De notre envoyée spéciale à Séoul, Alexandrine Bouilhet.

Le G20 peine à enterrer la hâche de guerre sur les monnaies. La réunion des chefs d'Etat et de gouvernements des vingt plus grandes puissances de la planète s'est ouverte, hier soir, dans un climat tendu, en raison de la forte opposition entre Chinois et Américains sur le front des monnaies. «Quand on a abordé le chapitre des monnaies, l'atmosphère était si étouffante dans la salle, qu'on a dû ouvrir la porte !», confiait un diplomate coréen.

Le dîner de travail des chefs d'Etat, présidé par le Coréen Lee Myung Bak, n'a pas permis de trouver un compromis acceptable. «Tous les pays doivent faire des concessions», a exhorté le président sud-coréen, qui avait délibérément placé, au dîner, le président américain Barack Obama, en face de ses principaux opposants sur le dossier des monnaies : Hu Jintao (Chine), Lula da Silva (Brésil), Angela Merkel (Allemagne), et Dmitri Medvedev (Russie).

Au dîner, Chin

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant