G20 : le FMI appelé à jouer les arbitres

le
0
En Chine, les grands argentiers ont plaidé pour une internationalisation du yuan.

De nos envoyés spéciaux à Nankin (Chine)

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 veulent élargir les pouvoirs du Fonds monétaire international (FMI) et faire entrer le yuan dans les droits de tirages spéciaux.

Tous les participants au séminaire du G20, qui s'est terminé jeudi à Nankin, sont d'accord: 2011 risque d'être encore une année d'instabilité. La mise en place d'un nouvel ­ordre monétaire s'impose pour mieux résister aux crises que par le passé. «Nous sommes désormais tous convaincus de la nécessité de réformer le système monétaire international», a lancé, satisfaite, la ministre de l'Économie Christine Lagarde, avant de quitter l'ancienne capitale de la Chine.

Si la reprise rend la coopération moins urgente au sein du G20, l'effondrement de la Grèce, de l'Irlande et du Portugal rappelle l'extrême fragilité de l'économie mondiale. L'intervention récente du G7 pour venir au secours du yen prouve bien l'efficacit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux