G20 : la Chine arrondit les angles

le
0
Pékin, même s'il n'opère que des changements graduels, met progressivement en pratique ses promesses d'assouplissement de sa politique monétaire.

À la veille de la rencontre des ministres des Finances des pays du G20, Pékin semble vouloir arrondir les angles. Les promesses d'assouplissement de sa politique monétaire prennent progressivement forme, même si le parti garde la main sur le tempo et n'opère que des changements graduels.

Alors que les dirigeants chinois profitent souvent de la perspective des réunions internationales pour noircir le tableau des problèmes à gérer chez eux, certains de leurs arguments s'étiolent. L'autorité des changes a ainsi publié pour la première fois cette semaine le montant des capitaux spéculatifs entrants. La State Administration of Foreign Exchange (Safe) les évalue à 35,5 milliards de dollars pour l'an dernier, soit 7,6% des réserves de change du pays et 0,6% de son produit intérieur brut (PIB).

Pékin se présente souvent comme «inondé» par ces fonds, mais la Safe estime que le problème n'est pas si grave. «Il n'y a pas de preuve d'un afflux élevé de capitaux pour qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant