G20: l'optimisation fiscale des multinationales en question

le
0
Les ministres des Finances du G20 se retrouvent à Moscou pour discuter d'un plan d'action présenté par l'OCDE. Objectif : changer les règles du jeu de la fiscalité internationale.

Lutter contre l'évasion fiscale reste la priorité des grands argentiers de la planète. Le sujet sera au centre des débats des ministres des Finances du G20, réunis vendredi et samedi à Moscou. Après la croisade menée contre le secret bancaire et une victoire sur l'échange automatique d'informations qui s'impose comme un nouveau standard mondial, le G20 s'attaque aujourd'hui aux pratiques fiscales agressives des multinationales. Google, Amazon, Apple ou Starbucks qui ont défrayé la chronique ces derniers mois sont dans le collimateur des gouvernements du G20, en quête de recettes fiscales.

À la pointe du combat, l'OCDE présentera aux ministres un «plan d'action» en quinze points, très ambitieux, dont les premiers effets sont attendus dans deux ans. Son nom de code: «BEPS» pour ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant