G20 : joute sino-américaine sur le yuan

le
0
Les dirigeants des cinq instituts d'émission les plus puissants de la planète avaient été conviés par la Banque de France à discuter des «déséquilibres mondiaux et de la stabilité financière»

Ben Bernanke, le patron de la banque centrale américaine (Fed), et son homologue chinois, Zhou Xiaochuan, ont ravi la vedette à leurs collègues de la zone euro, du Japon et du Royaume-Uni en prélude du G20. Les dirigeants des cinq instituts d'émission les plus puissants de la planète avaient été conviés par la Banque de France à discuter des «déséquilibres mondiaux et de la stabilité financière». Le débat s'est ramené à un duel à fleurets mouchetés entre les grands argentiers des deux premières puissances mondiales.

Sans jamais nommer la Chine, Ben Bernanke considère que «le maintien de monnaies sous-évaluées par certains pays contribue à une structure de la demande mondiale déséquilibrée et pas soutenable». Le patron de la Fed stigmatise les pays qui enregistrent des excédents commerciaux durablement importants. Cela a contribué à faire apparaître «un excès de l'épargne mondiale», laquelle s'est déversée sur l'économie américaine, constituant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant