G20 : Alain Juppé dans l'ombre du président

le
0
La présence d'un ministre des Affaires étrangères à un sommet du G20 est assez exceptionnelle. Mais Juppé confirme, par gros temps, son statut de ministre le plus écouté du chef de l'État.

Jeudi matin, sur le tapis rouge du Palais des festivals, on les a vus s'entretenir longuement en attendant l'arrivée de Barack Obama. Au G20 de Cannes, Alain Juppé ne quitte pas Nicolas Sarkozy. Il confirme, par gros temps, son statut de ministre le plus écouté du chef de l'État.

La présence d'un chef de la diplomatie à un sommet du G20 est assez exceptionnelle. Les chefs d'État et de gouvernement ne sont habituellement accompagnés à ces forums que par leurs grands argentiers. Le ministre des Affaires étrangères est là «à la demande expresse du chef de l'État», souligne-t-on au Quai d'Orsay.

Mercredi, Alain Juppé devait s'envoler pour Istanbul, où se tenait une réunion internationale sur l'Afghanistan. Crise grecque oblige, il s'est dérouté vers Cannes, envoyant à sa place en Turquie le ministre chargé de la Coopération, Henri de Raincourt.

L'homme des missions difficiles

«Il est de toutes les réunions, il est partout», constate un diplomate en notant que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant