G20 agricole : le plan de bataille de la France 

le
0
Bruno Le Maire multiplie les déplacements à l'étranger, en vue du G20 des ministres de l'Agriculture en juin. Il était cette semaine en Russie et au Brésil, où il a plaidé pour un contrôle de la volatilité des prix.

À deux mois de la réunion des ministres de l'Agriculture du G20, à Paris, la France redouble d'efforts pour convaincre ses partenaires, notamment les pays émergents, de la nécessité de contrôler les prix des matières premières. La lutte contre la volatilité des prix agricoles est l'une des trois priorités de la présidence française du G20, avec la réforme du système monétaire international, et la taxation des transactions financières.

Bruno Le Maire a effectué deux visites clés, cette semaine, à Moscou et à Brasilia. La rencontre ministérielle au Brésil a été «un succès », assure-t-on dans l'entourage de Le Maire. Les Brésiliens qui étaient très réservés à l'égard des propositions françaises semblent désormais rassurés. «Bruno Le Maire a très clairement dit que le contrôle porterait uniquement sur les manipulations financières sur le marché des produits agricoles», a indiqué le ministre brésilien, Wagner Rossi. «Nous avons été surpris d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant