G.Quesada : " Brive a fait d'énormes progrès "

le
0
G.Quesada : " Brive a fait d'énormes progrès "
G.Quesada : " Brive a fait d'énormes progrès "
Gonzalo Quesada, l'entraîneur du Stade Français, s'est montré heureux de retrouver ses joueurs internationaux en début de semaine, après trois semaines passées en sélection. D'autant plus que la rencontre face à Brive, dimanche (12h30), s'annonce particulièrement difficile de l'aveu même du technicien argentin.

Gonzalo Quesada, comment s'est passé le retour à l'entraînement des internationaux cette semaine ?
Plutôt bien. C'est toujours difficile pour les joueurs internationaux qui reviennent en club après trois grosses semaines de travail en sélection, ponctuées de matchs très intenses, avec beaucoup d'énergie mentale utilisée. Ils démarrent logiquement la semaine au ralenti. Par contre, on a été particulièrement satisfait du groupe qui a fait la semaine dernière. On a retrouvé un groupe avec une fraîcheur, un état d'esprit assez étonnant. D'habitude, les mecs sont difficiles à mobiliser dans une semaine où il n'y a pas de matchs le week-end. On avait donc décidé d'axer le travail sur des thèmes physiques et ludiques. La fin de semaine a même été assez poussée en termes d'intensité. Les internationaux sont ensuite venus s'ajouter au reste de l'équipe. Ils sont restés tranquille lundi et mardi. En finissant cette semaine, on sent que l'équipe a encaissé une grosse charge de travail. On va donc adapter la journée de samedi pour arriver avec plus de fraîcheur dimanche.

Comptez-vous sur les internationaux pour le match contre Brive ?
La vérité c'est que la grande majorité des internationaux seront impliqués dans le groupe. Il y en aura beaucoup qui seront titulaires. On a besoin de tout le monde. Surtout qu'on n'est pas encore au complet sur tous les postes.

« Quand on est prêt, il n'y a pas de match piège »

Définiriez-vous cette rencontre comme un match piège ?
Je dis toujours la même chose, le match piège c'est lorsqu'on s'attend à une rencontre facile. A partir du moment où on travaille toute la semaine en s'attendant à un match compliqué, il ne peut pas y avoir de piège. Ce sera dur, c'est certain, contre une équipe en pleine confiance qui sort d'un très gros match à l'extérieur sur la pelouse de Montpellier. Ils ont aussi eu deux semaines pour se régénérer. Il n'y a aucune raison pour qu'ils ne viennent pas avec leur meilleure formation. On s'attend à un gros combat, un match serré face un rival de haut niveau. Aujourd'hui, Brive est une équipe qui a montré d'énormes progrès par rapport à la saison passée. Il ne s'agit plus d'un potentiel relégable. En les analysants, on a vu à quel point ils ont fait des progrès, surtout en attaque. Après, nous avons également nos armes et la confiance est présente. On veut garder notre invincibilité à la maison et pour notre parcours, c'est important de l'emporter.

La claque reçue à Clermont a-t-elle aidé à réveiller certains joueurs ?
Oui, je sens qu'on était tous responsables. La préparation n'a pas été celle que nous aurions espérée. On est aussi tombé sur une grosse équipe qui voulait prendre sa revanche après une défaite à Bayonne. On cherche à travailler pour qu'il y ait une ambiance de performance, d'engagement au sein du club. Les joueurs travaillent pour prendre leur destin en main et quand on se persuade d'être trop sur de bons rails, une petite claque de la sorte nous permet de garder les pieds sur terre. Surtout qu'en Top 14, tout le monde peut perdre partout. Il faut donc rester vigilant quant aux excès de confiance.

 « Je sens Plisson serein et mature »

Est-ce difficile de préparer un match qui se déroule à 12h30 ?
C'est surtout compliqué de faire manger les joueurs en conséquence. Manger du poulet à 8h du matin, ce n'est pas forcément facile. Après, physiologiquement, on s'entraîne quasiment toute la semaine en journée. De ce point de vue, jouer à midi ne sera pas plus étrange que jouer en soirée. Il faudra simplement être prêt plus tôt dans la journée et hâter l'éveil des joueurs.

Que pensez-vous du dossier Jules Plisson, un de vos joueurs qu'on dit en contact avec Toulon ?
Franchement, quand on est dans mon rôle et en connaissant le fonctionnement autour des transferts, la réalité c'est que c'est sorti un peu plus publiquement mais tous les joueurs, sous contrat ou pas, il y a des coups de fil, ils ont des contacts avec les entraîneurs... C'est le quotidien. On essaye de continuer à travailler pour que notre projet soit aussi attirant que d'autres. J'ai beaucoup discuté avec Jules dernièrement. Je le sens assez serein, assez mature. Il a été un peu perturbé il y a deux, trois semaines mais il est en train de basculer. Comme d'autres, il sait qu'il a des opportunités de rester avec nous ou de partir. Il faut quand même savoir qu'il lui reste un an de contrat. Quoi qu'il arrive, il n'y a aucune urgence. On n'est ni étonné, ni déçu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant