Futuren : un vent nouveau souffle sur l'exploitant d'éoliennes

le
2
L'ex-Theolia a présenté le 15 mars dernier des comptes annuels dans le vert. (© Isamiga76)
L'ex-Theolia a présenté le 15 mars dernier des comptes annuels dans le vert. (© Isamiga76)

Grande première pour Futuren, l’ex-Theolia, qui a présenté le 15 mars dernier des comptes annuels dans le vert. Le producteur d’énergie éolienne termine l’année 2015 avec un bénéfice net part du groupe de 2 millions d’euros contre une perte de 25 millions un an plus tôt.

Il faut dire que les choix stratégiques fait par Fady Khallouf, directeur général, ont changé la physionomie du groupe.

La cession de Breeze Two Energy a eu plusieurs effet, dont celui bénéfique de déconsolider une dette trop lourde pour le groupe. De 326 millions d’euros à fin 2014, la dette nette de Futuren a été réduite à 142,9 millions. Bien sûr le chiffre d’affaires a lui aussi été amputé par cette opération. Les ventes d’électricité reculent de 41% à 51,1 millions d’euros. Mais il faut retenir que cette activité progresse de 11,2% à périmètre constant.

Exploiter l’ensemble des fermes éoliennes

En outre, depuis le 1er juillet, Futuren ne considère plus la vente de parcs et projets éoliens comme une activité principale. Autrement dit, le groupe compte exploiter l’ensemble de ses fermes éoliennes sur la totalité de leur durée de vie. Ce qui ne l’empêche pas par ailleurs de développer, de construire et de gérer des parcs éoliens pour compte de tiers. Cette activité qui ne profite donc plus de la vente de parcs a vu son chiffre d’affaires décliner de 42%, à 8 millions d’euros.

Ainsi, à

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frank101 le vendredi 6 mai 2016 à 17:28

    il a surtout fait une AK, pour desendetter, c'est la dilution qui sauve le groupe donc les actionnaires qui repondent favorablement en esperant que cette fois sera la dernière et que le vent soufflera. ON en a un peu assez de ces business plan qui ne tiennent pas la route et finissent avec une dette imprevue...Un actionnaire

  • mlcbnb le jeudi 24 mar 2016 à 07:50

    reste à voir si le vent nouveau sera suffisant pour le remboursement des dettesDevant la faiblesse des taux, une augmentation de capital pour une telle société serait sans doute une bonne solution. pas certain de trouver un accord entre toutes les parties dans le dossier.