Fusions-acquisitions : entre 15% et 30% de hausse en 2011

le
0
En dépit des incertitudes toujours plus grandes sur les dettes européennes, le marché des fusions-acquisitions devrait poursuivre sa reprise entamée l'année dernière, selon les experts. Le pétrole et le luxe seront à l'honneur

L'année 2011 ne sera pas exceptionnelle, mais devrait confirmer le retour progressif des fusions-acquisitions. Tel est en substance le message délivré par les experts. Selon une enquête réalisée par Thomson Reuters et le cabinet Freeman auprès de chefs d'entreprise, les fusions-acquisitions pourraient même dépasser les 3000 milliards de dollars l'an prochain. Soit une hausse de 36% si l'on en croit les chiffres de Crédit Suisse ou de 11% selon les chiffres de Dealogic, qui fait état d'une progression de 17% en 2010.

La reprise sera donc molle et les volumes atteints en 2011 seront très loin du record de 2007 où ils s'élevaient à quelque 4.280 milliards de dollars. Pour revenir sur les niveaux de 2008, il faudrait par exemple que les volumes croissent de…60% ! «Si la visibilité économique s'améliore au second semestre, nous nous attendons à une hausse de 30% des volumes de fusions-acquisitions et à 15% dans le cas contraire», affirme Hervé Mangin, gérant actions

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant