Fusion de OneWeb et d'Intelsat dans l'internet par satellite

le
0
Fusion de OneWeb et d'Intelsat dans l'internet par satellite
Fusion de OneWeb et d'Intelsat dans l'internet par satellite

Les entreprises de communication par satellite OneWeb et Intelsat ont fait part mardi de leur intention de fusionner et annoncé un nouvel investissement de 1,7 milliard de dollars du japonais SoftBank pour accélérer le développement de leur projet d'internet de l'espace.L'accord vise "à créer une entreprise financièrement plus solide avec la capacité de saisir des nouvelles opportunités de croissance résultant de l'explosion de la demande pour les services à large bande servant les utilisateurs et les appareils connectés", indique un communiqué.OneWeb, qui compte aussi parmi ses partenaires Airbus, Qualcomm, Intelsat, Virgin Group ou encore Coca-Cola, commencera la production de ces satellites dans une nouvelle usine à Exploration Park, en Floride, à partir de 2018.La constellation OneWeb, destinée à donner accès à Internet depuis l'espace à un prix abordable, avait dessiné ses contours en milieu d'année avec une importante levée de fonds et la décision de confier le lancement de ses satellites à Arianespace.Le projet est centré autour d'une constellation de microsatellites à faible altitude en mesure de donner un accès à Internet avec une qualité équivalente à celle de la fibre optique. Il devrait rentrer en service en 2022.Il sera désormais associé aux satellites en orbite basse d'Intelsat.SoftBank avait déjà annoncé en décembre un investissement d'un milliard de dollars dans OneWeb. Le PDG de SoftBank Group, le milliardaire Masayoshi Son, avait fait part de cet investissement après avoir promis à l'issue d'une rencontre avec le président américain Donald Trump que son groupe allait investir 50 milliards de dollars aux Etats-Unis et y créer 50.000 emplois.Il va y ajouter 1,7 milliard dans le cadre de la fusion avec Intelsat, a précisé le groupe japonais mardi, portant sa participation à 39,9% des droits de vote de la nouvelle entité auxquels s'ajouteront des actions sans droits de vote. La société sera ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant