Fusillades à Paris : un reporter de "Charlie Hebdo" témoigne

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

"Sol", 29 ans, est reporter à Charlie depuis 6 ans, elle a commencé à collaborer avec le journal lors de reportages en Afghanistan.

Le Point : Comment vivez-vous la situation ?

"Cette situation, on l'a vécue exactement de la même manière, avec les chaînes de télé en live où on lit le décompte des morts de seconde en seconde. Charb avait été annoncé dans un état critique, par exemple, alors qu'il était mort. C'est une plongée post-7 janvier qui ne pourrait pas être plus incarnée. Et puis on est au même endroit, ici dans les locaux de Libé, comme lors de l'attaque de l'hyper casher... C'est vertigineux."

Les CRS en bas des locaux de Libé vous font-ils penser que vous êtes une cible ?

"Peut-être. Je vis dans un climat d'hypersécurisation permanent, ça développe la parano de toute façon. Ma vie, c'est de voir des policiers en permanence, ça modifie le rapport au réel, ça change une vie de femme, de journaliste."

Dans quel état d'esprit êtes-vous ?

"Je suis dans un état de choc. Ça fait écho à ce qu'on a vécu, les infos en continu, c'est une plongée dans les événements s'il y a 8 mois. D'ailleurs les premières personnes que j'ai appelées, ce sont les gens de Charlie."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant