Fusillade et attentat à la bombe font au moins 90 morts en Norvège

le
0
VIDÉO - Ces deux attaques étaient concertées selon la police norvégienne. Le principal suspect est un fondamentaliste chrétien lié à l'extrême-droite. Il aurait avoué la plupart des crimes dont il est accusé

«Jamais depuis la Seconde guerre mondiale, notre pays n'avait été frappé par un crime de cette ampleur», a déclaré le premier ministre norvégien Jeans Stoltenberg. «C'est une tragédie nationale». Quelque 92 personnes ont perdu la vie vendredi dans le pays. Sept ont péri dans un attentat à la bombe à Oslo et 85 lors d'une fusillade dans un camp de jeunesse des jeunes travaillistes norvégiens sur l'île d'Utoeya, près d'Oslo. Quatre ou cinq personnes sont encore portées disparues sur l'île. Le premier ministre devait initialement se rendre samedi à ce rassemblement, un week-end de camping où se trouvait 560 jeunes, âgés de 14 à 18 ans.

Un homme de 32 ans, qui s'est fait passer pour un policier venu assurer la sécurité des participants, a ouvert le feu sur la foule peu après son arrivée sur le site. Ce suspect, un Norvégien «de souche» selon la police, a été arrêté vendredi en fin de journée et inculpé samedi matin pour la tuerie d'Utoeya et l'attentat d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant