Fusillade du 3e RPIMA: jugement aujourd'hui

le
0
En juin 2008, une dramatique bévue avait fait 16 blessés, lors d'une démonstration à la caserne de Carcassonne.

Le tribunal correctionnel de Montpellier doit rendre ce lundi son jugement dans l'affaire de la fusillade du 3e RPIMA de Carcassonne. Six militaires sont poursuivis pour blessures involontaires: le 28 juin 2008, à l'occasion de «journées portes ouvertes» dans la caserne de ce régiment d'élite, une démonstration tourne à la tragédie. Croyant tirer à blanc pour simuler une libération d'otages, un membre chevronné des commandos parachutistes de l'unité fait usage de munitions réelles, des balles de guerre calibre 5.56. Le bilan est lourd, même si, par miracle, aucun des spectateurs n'est tué: 16 blessés, dont certains très gravement, parmi lesquels un garçon de 2 ans et demi.

Les débats ont duré trois jours, à la mi-avril. Sur le banc des prévenus, cinq anciens militaires - un seul des prévenus est encore dans l'armée - impeccables, des hommes d'h...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant