Fusillade de Denver : Obama attendu dimanche à Aurora

le
0
L'appartement du tireur a été déminé. Les explosifs élaborés par James Holmes auraient pu détruire l'immeuble entier. Le président des Etats-Unis veut rencontrer les familles des victimes.

Il aura fallu 36 heures aux forces de l'ordre pour entrer en toute sécurité dans l'appartement piégé de l'auteur de la fusillade d'Aurora. Procédant par explosions contrôlées, la police américaine a désamorcé tous les explosifs disposés par James Holmes dimanche, vers 2 heures du matin, heure française. Grâce aux images recueillies vendredi par une caméra introduite dans l'appartement, les artificiers ont pu télécommander le robot qui a neutralisé la boîte de commande se trouvant dans la cuisine. Celle-ci était reliée à trente charges explosives remplies de poudre disséminées dans le salon. Pour amplifier l'explosion, James Holmes avait aussi répandu des munitions et des liquides inflammables.

«Il n'y a pas de doute, ce dispositif, d'un rare degré de sophistication, était fait pour tuer ou gravement blesser le visiteur. Si les explosifs avaient détoné de manière parfaite, toute la résidence aurait pu être détruite», a précisé à Reuters une source pr...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant