Fusillade au tribunal de Melun : "J'ai 120 points de suture sur le corps"

le , mis à jour le
1
Joseph Scipilliti, un avocat proche de l'extrême droite, a tiré sur Henrique Vannier, avant de se suicider. 
Joseph Scipilliti, un avocat proche de l'extrême droite, a tiré sur Henrique Vannier, avant de se suicider. 

"Il m'a tiré dessus à quatre reprises, je suis un miraculé." Moins d'une semaine après avoir été pris pour cible par l'avocat Joseph Scipilliti, le bâtonnier de Melun revient dans la presse sur son agression et son état de santé. "Depuis hier, je suis debout, j'ai récupéré ma voix. Je suis en forme et j'ai le moral", a-t-il affirmé le 4 novembre au micro de RTL. Et pourtant, il y a six jours, l'homme était donné pour mort. Dans une interview publiée dans Le Parisien daté du 5 novembre, il détaille plus précisément ses blessures : "J'ai 120 points de suture sur le corps, je ne peux bouger ni le bras droit ni trois doigts de la main gauche, mais j'ai hâte de rentrer chez moi."

Au micro de Marc-Olivier Fogiel, Henrique Vannier a remonté le fil de cette dramatique journée du 29 octobre. "J'arrive au palais de justice relativement tôt, à 8 heures" s'est-il souvenu. À son arrivée, sa secrétaire le prévient que Me Scipilliti veut le voir dans la journée. "Lorsqu'elle m'a dit cela, je lui ai dit : s'il vient dans une demi-heure, dans une demi-heure je suis mort", rapporte le bâtonnier. Et pour cause, la relation entre les deux hommes n'est pas au beau fixe. Bien au contraire. Ils étaient en conflit depuis plusieurs années. L'avocat avait d'ailleurs envoyé des lettres de menace à Henrique Vannier. En mai dernier, le conseil régional de discipline avait prononcé une peine de trois ans d'interdiction d'exercice à l'encontre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le jeudi 5 nov 2015 à 12:57

    Il y a d'autres sons de cloche qui parlent d'un véritable harcèlement à l'encontre de J scipilliti qui aurait été poussé au désespoir...et H. Vannier n'y serait pas étranger..lire son "testament" internet.