Fusillade à Copenhague : l'auteur recherché, nouveaux tirs près d'une synagogue

le
1
Fusillade à Copenhague : l'auteur recherché, nouveaux tirs près d'une synagogue
Fusillade à Copenhague : l'auteur recherché, nouveaux tirs près d'une synagogue

Un mois après l'attentat qui a visé à Paris la rédaction de «Charlie hebdo», des tirs ont visé samedi après-midi un bâtiment de Copenhague, au Danemark, où se tenait une conférence sur la liberté d'expression notamment. Selon les médias danois, des dizaines de coups de feu ont été tirés par un assaillant, toujours recherché par la police. La fusillade a fait au moins un mort et blessé trois policiers, hors de danger. Ce qui est déjà qualifié d'attentat terroriste par plusieurs personnalités politiques n'a pour l'instant pas été revendiqué. 

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a condamné «avec la plus grande fermeté» cette «attaque terroriste» et le président français François Hollande a exprimé à la Première ministre danoise «toute la solidarité de la France dans cette épreuve».

Son ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé qu'il allait se rendre «dans les meilleurs délais» à Copenhague.

Le caricaturiste suédois Lars Vilks, auteur d'une caricature de Mahomet, l'ambassadeur de France François Zimeray et la Femen Inna Shevchenko étaient présents lors de cette conférence, ainsi que des dizaines d'autres personnes, mais aucun n'a été blessé.

Programmé à 15 heures au centre culturel Krudttønden, dans un quartier aisé du nord de la capitale danoise, le débat s'intitulait «Art, blasphème et liberté». Il se tenait sous protection policière du fait de la présence de Lars Vilks, dessinateur suédois ayant publié une caricature de Mahomet en 2007. L'attaque a eu lieu vers 16 heures. Un homme armé a tiré en direction du bâtiment, une trentaine d'impacts ont été relevés sur la vitre, selon paresse danoise. «IIs nous ont tiré dessus de l'extérieur. C'était la même intention que Charlie Hebdo sauf qu'ils n'ont pas réussi à entrer», a déclaré l'ambassadeur François Zimeray, alors qu'il se trouvait encore sur les lieux. «Des balles sont passées à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le dimanche 15 fév 2015 à 08:13

    Hamas, Etat Islamique, Boko Haram, H.ezbollah : tous unis contre l'Humanité et nos valeurs Judéo-Chrétiennes.