Fusillade à Bâle, au moins deux morts

le , mis à jour à 06:28
0
Fusillade à Bâle, au moins deux morts
Fusillade à Bâle, au moins deux morts

Deux hommes armés ont tué deux personnes et gravement blessé une troisième dans un café de Bâle, dans le nord-ouest de la Suisse, en tirant à plusieurs reprises sur les clients, a indiqué le parquet de Bâle. Aucun détail n'a été divulgué sur les suspects, encore en fuite, et sur leurs motivations.

Vers 20h15 les «deux hommes sont entrés dans le Café 56 et ont ouvert le feu à plusieurs reprises. Deux des clients ont été tués. Un autre est dans un état critique», a expliqué le parquet de Bâle dans un communiqué.

Un impact de balle était clairement visible sur l'une des fenêtres de l'établissement, un petit café d'angle de rue situé dans un quartier assez résidentiel, a pu constater un photographe de l'AFP.

Les victimes n'ont pas encore été identifiées. Aucun autre client de l'établissement n'a été blessé. L'alerte avait été donnée par des passants. «Le déroulement exact des faits et la raison de l'attaque ne sont pas encore connus et font l'objet d'une enquête», a souligné le parquet fédéral.

 

Malgré les recherches de la police, les auteurs de la fusillade couraient toujours dans la nuit de jeudi à vendredi.

D'après les éléments dont disposent les enquêteurs, les deux hommes ont quitté le café en direction de l'une des gares ferroviaires de la ville de Bâle, la gare badoise (Badischer Bahnhof).

 

La police a lancé un appel à toute personne pouvant disposer d'informations sur ces faits tragiques.

La rue où se trouve le café a été fermée au trafic pendant l'intervention des secours. Depuis, le périmètre de sécurité a été fortement réduit.

 

 

Le Café 56 est situé dans une zone résidentielle, au nord de Bâle. (AFP)

 

 

Pas une mauvaise réputation

Vers 1h30, seuls quelques membres de la police scientifique en combinaison blanche se trouvaient encore sur place, ainsi qu'une fourgonnette bleue de la police, selon le photographe de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant