Fusée Ariane : l'alerte de la Cour des comptes

le
0
INFO LE FIGARO - Si les Européens veulent conserver un accès indépendant à l'espace, ils doivent se répartir un effort financier, qui repose trop sur la France, et définir le futur rôle d'Ariane 6.

7 février 2013. Arianespace réussit le 54e lancement d'affilée d'Ariane 5 qui a placé deux satellites en orbite géostationnaire (à 36 000 km de la Terre). Toute l'Europe applaudit ce premier succès de l'année qui représentait la 68e mission d'une Ariane 5 depuis le Centre spatial guyanais (CSG) de Kourou. Fiable, disponible, ponctuelle: Ariane est un objet de fierté pour les Européens.

Grâce à Kourou, l'Europe est à la tête du premier port spatial mondial équipé pour accueillir une large gamme de lanceurs. Car, depuis 2011, Arianespace commercialise également le lanceur russe Soyouz et la petite fusée italienne Vega. Tous les objets spatiaux - de l'ATV, le cargo de ravitaillement de la Station spatiale internationale, aux satellites de télécoms, d'observatio...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant