Furosémide : l'erreur d'une patiente serait à l'origine de l'affaire

le
0
Le patron du laboratoire Teva a expliqué mardi sur Europe 1 que la vieille dame aurait mal rangé ses médicaments, confondant le diurétique avec un somnifère.

Une vieille dame mélange ses médicaments et provoque un véritable scandale sanitaire. C'est le scénario qui se profile finalement dans l'affaire du Furosémide du laboratoire Teva.

Tout commence début juin, lorsqu'une femme âgée se rend chez son pharmacien, en Ile-et-Vilaine, pour se plaindre de somnolence quand elle avale chaque jour son cachet de Furosémide (un diurétique) pour soigner son hypertension. Le pharmacien lui demande de lui rapporter ses boîtes de médicaments, les vide, et découvre qu'une boîte de Furosémide contient un comprimé de somnifère Zopiclone. Des lots de boîtes sont alors rappelés, par prudence. Mais l'alerte sanitaire prend de l'ampleur après l'annonce du décès de plusieurs personnes âgées prenant ce medicament, à Marseille, Toulon, Privas ou encore Toulouse.

Erreur, a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant