Fumer en voiture : une pollution trop élevée

le
0
La fumée de cigarette en voiture produit des niveaux de particules fines considérés comme dangereux par l'Organisation mondiale de la santé.

Fumer en voiture expose à une pollution par les particules fines trois fois supérieure à la norme fixée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la qualité de l'air intérieur. Contrairement à une croyance répandue, le fait d'ouvrir la fenêtre ou de mettre la ventilation en marche ne permet pas de revenir à un taux inférieur. Ce résultat issu d'une étude écossaise publiée dans le Tobacco Control Journal conduit les chercheurs à alerter les fumeurs sur les conséquences pour la santé de leurs passagers.

La présence de particules fines PM2.5 (de taille inférieure à 2,5 micromètres), qui pénètrent profondément dans les poumons, est en effet un facteur de risque de maladies cardiovasculaires et respiratoires, ainsi que de cancer du poumon. Les enfants, qui ont «une fréquence respiratoire plus rapide et un système immunitaire moins développé», sont particulièrement vulnérables, souligne le Dr Sean Semple de l'Université d'Aberdeen. Chez les bébü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant