Fukushima : un rapport accable les autorités japonaises et Tepco

le
1
Dans un rapport d'étape présenté lundi, des experts soulignent le manque de préparation et d'organisation face à l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars.

Les conclusions sont aussi sévères pour les autorités nippones que pour Tepco, qui exploitait Fukushima. La commission d'enquête sur la catastrophe nucléaire, qui a secoué le Japon au printemps dernier, a rendu lundi son rapport d'étape. Sur 500 pages, ces dix experts décrivent une impréparation généralisée et une mauvaise communication à tous les échelons - Etat comme opérateur - qui ont entraîné des décisions inadaptées ou trop tardives. Ces erreurs ont exacerbé l'ampleur de l'accident, le pire dans une centrale depuis celui de Tchernobyl en 1986.

Les responsables ont ignoré les rapports suggérant qu'un tsunami pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur la centrale de Fukushima. En 2008, Tepco avait simulé une vague de plus de 15 mètres de haut atteignant le site mais n'a pris aucune initiative, jugeant la probabilité d'un tsunami aussi puissant quasi nulle. L'organisme de régulation nucléaire du gouvernement, qui avait pourtant reçu ces études,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 27 déc 2011 à 09:39

    Quand on dit que gouverner C prévoir....Ca laisse très perplexe sur la manière dont est dirigé le monde...A quand des dirigeants scientifiquement compétents pour prendre les décisions au bon moment ?!!...